Musique

Quatuor Aron | From Vienna with love…

| Musique | Classique / Baroque

Quatuor Aron
Ludwig Müller et Barna Kobori, violons
Georg Hamann, alto
Christophe Pantillon, violoncelle

Le Quatuor Aron de Vienne sera en concert au Temple du Bas à Neuchâtel le 17 février 2019. Au programme: Mozart, Schulhoff et Schubert.

Mozart! Schulhoff! Schubert! Un magnifique programme de quatuor présenté par le non moins magnifique Quatuor Aron de Vienne, dont le violoncelliste n’est autre que l’excellent Christophe Pantillon!

Composé en hommage à Haydn, le quatuor KV 387 de Mozart est plein de verve et semble si spontané qu’il ne trahit qu’une infime trace de l’immense effort qui fut consacré à sa composition. Le Menuet, spirituel et génial, avec son Trio plus sombre, et tout particu­lièrement le merveilleux Andante, auraient pu être écrits avec la même facilité que l’Ouverture de Don Giovanni - que l’on dit avoir été composée en une seule nuit. Le moment le plus formidable se trouve peut-être tout à la fin: une reprise piano du sujet de fugue (dernier mouvement) aboutit, après tant de "discussions" entre les quatre protagonistes, à une sublime entente.

Quasi oubliée pendant les décennies qui suivirent la mort du compositeur, la musique de Schulhoff suscite à nouveau l’intérêt du public depuis les années 1970. Datant de sa période la plus prolifique et lors de laquelle Schulhoff sut forger définitivement son propre style, le deuxième quatuor n’en trouve pas moins sa source d'inspiration dans la musique de Smetana. Largement considérée comme une des meilleures oeuvres du compositeur, c’est avec bonheur, et toujours curieuse de ce qui n’est pas conventionnel, que la Société de Musique la propose dans le cadre de cette saison.

Plus conventionnelle (quoique...), la seconde partie de ce concert sera dédiée au quatuor La Jeune Fille et la Mort de Schubert. Cette sublime oeuvre qu’on ne se lassera jamais d’entendre et de réentendre permet à Schubert de laisser, semble-t-il, libre cours à son plus profond désespoir.

Le fragment de lied sur lequel repose le mouvement lent, avec pour thème la mortalité juvénile, a dû le faire réfléchir… En résulte une surabondance de noirceur qu’on ne retrouve nulle part chez Haydn, Mozart ou Beethoven. Même Tchaïkovsky ne se complaira pas dans une si grande tragédie dans sa Symphonie Pathétique. N’en demeure pas moins qu’il s’agit là de l’une des plus sublimes oeuvres de musique de chambre de Schubert, peut-être même de toute la musique de chambre?!


__Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791)
Quatuor en sol majeur KV 387

__Erwin Schulhoff (1894 - 1942)
Quatuor N°2 (1925)

__Franz Schubert (1798 - 1828)
Quatuor n°14 en ré mineur D.810 "La Jeune Fille et la Mort"
 

 
 Bon à savoir 

Concert pour les enfants à 15h00. Tarif: CHF 5.- / Gratuit pour les moins de 18 ans.

Les concerts commentés pour les enfants sont organisés en partenariat avec les Concerts de Camille.

Adaptés au jeune public, ils sont basés sur une idée d'interaction entre les auditeurs et les musiciens. Plus courts que les concerts officiels, ils sont néanmoins "sérieux" dans la mesure où il ne s'agit pas d'une garderie musicale.


Voir les infos pratiques