Le Large existe (mobile 1)
Manon Krüttli, Jonas Bühler
Théâtre Populaire Romand - Beau-Site, La Chaux-de-Fonds
Du 23 octobre au 27 octobre 2018
Inspiré de fragments de Les Yeux bleus, cheveux noirs de Marguerite Duras, Manque de Sarah Kane, Le Large existe (mobile 1) crée un paysage de paroles en mouvements à la manière d’un mobile. Le mobile, sculpture suspendue, constitue l’intuition première du spectacle.
Le Large existe (mobile 1)
Lionel Frésard
On avait dit 90…
Théâtre du Passage, Neuchâtel
Du 25 octobre au 28 octobre 2018
Ayant assisté à une représenta­tion de La cerisaie de Tchekhov, un comédien décide de monter la pièce dans son village. Mais ses aspirations sont contrariées par les réticences de la population, les sollicitations de sa mère placée en EMS… et une télécommande qui dysfonctionne le jour où Federer dispute un match capital!
Lionel Frésard
En attendant Bojangles
Victoire Berger-Perrin, Olivier Bourdeaut
Théâtre du Passage, Neuchâtel
Le 26 octobre 2018 à 20:00
Un homme et une femme vivant une histoire d’amour fou embarquent leur fils dans leur mode de vie délicieusement bohème. Dans cette pièce bouleversante de tendresse, véritable hymne à la vie et à l’amour, une famille s’abandonne à son goût du rêve et de la fête perpétuelle. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant.
En attendant Bojangles
Zoo story
Edward Albee, François Landolt
Théâtre du Passage, Neuchâtel
Du 2 novembre au 4 novembre 2018
Peter se repose dans un parc lorsqu’il est apostrophé par Jerry, un marginal qui insiste pour lui raconter sa journée… Soixante ans après la parution du roman d’Edward Albee, le personnage de Jerry n’apparaît plus comme un paria. C’est un homme cultivé, dont le besoin viscéral de communiquer ne fait que susciter l’indifférence. Comment dès lors survivre dans ce monde où, plus que jamais, l’homme est un loup pour l’homme?
Zoo story
Emilie Zoé
Case à Chocs, Neuchâtel
Le 27 octobre 2018 à 20:30
Emilie Zoé est d’une certaine façon une punk au coeur tendre. Sa musique dégage quelque chose de surréel, presque palpable. Sa voix à la fois douce et brute fusionne comme une série de caresses sur les cordes de sa guitare. Le Queen Kong Club deviendra un écrin poétique et rock’n’roll pour le vernissage de cette artiste neuchâteloise de talent.
Emilie Zoé
Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande