Du bouc à l’espace vide
Julien Saada, Sophie Lecarpentier
Théâtre du Passage, Neuchâtel
Du 28 novembre au 29 novembre 2018
Dans cette joyeuse conférence, deux complices tentent le pari fou de traverser en une heure l’histoire du théâtre occidental. L’exposé, savamment documenté, s’emballe au gré des divagations des orateurs et des interventions de figures phares de l’art dramatique revenus défendre aujourd’hui ce en quoi ils ont cru. Intelligent et divertissant, au sens le plus noble du terme.
Du bouc à l’espace vide
Le Poisson belge
Leonore Confino, Sarah Marcuse
Théâtre du Pommier, Neuchâtel
Du 27 novembre au 28 novembre 2018
Le Poisson belge, c’est la rencontre, la réparation de deux êtres, une enfant et un cinquantenaire, qui n’en forment peut-être qu’un seul. C’est un texte bardé d’humour et forte en émotions. Une pièce qui nous parle de l’urgence de ne faire qu’un avec nous-même en prenant dans nos bras nos zones les plus enfouies, les parties de notre être que nous abhorrons ou que nous refoulons.
Le Poisson belge
Quatuor de Leipzig et Olga Gollej, piano
Borodine, Taneïev
Temple du Bas, Neuchâtel
Le 23 novembre 2018 à 20:00
Le Quatuor de Leipzig et la pianiste Olga Gollej seront en concert au Temple du Bas à Neuchâtel le 23 novembre 2018. C’est à deux compositeurs russes dont l’un fut injustement placé dans l’ombre de ses compatriotes, que le Quatuor de Leipzig et la pianiste Olga Gollej consacreront leur talent lors de se concert aux élans romantiques.
Quatuor de Leipzig et Olga Gollej, piano
Birkin/Gainsbourg: Le Symphonique
Ensemble Symphonique Neuchâtel
Théâtre du Passage, Neuchâtel
Le 25 novembre 2018 à 17:00
À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, l’ESN est heureux de s’associer au Théâtre du Passage et à Médecins du Monde Suisse pour accueillir Jane Birkin, connue pour son engagement en faveur de nombreuses causes humanitaires.
Birkin/Gainsbourg: Le Symphonique
Clara Luciani
Case à Chocs, Neuchâtel
Le 23 novembre 2018 à 20:30
Clara Luciani a grandi dans la région de Marseille. Alors qu’elle s’ennuie ferme en fac d’Histoire de l’Art, elle rencontre par hasard Marlon Magnée, membre du groupe La Femme, après l’un de leurs concerts. Il lui propose de participer au projet. Là où une jeune fille bien comme il faut se serait contentée de sourire en battant des cils, Clara accepte, laisse tomber ses études, fait sa valise et s’en va à Paris avec sa guitare.
Clara Luciani
Concours de Genève 2018